Un mariage sur écoute
par (Libraire)
3 juin 2019

Un couple ordinaire, marié depuis quelques années, parents de deux jeunes enfants, de milieu aisé - une enseignante d’université et un financier - est en crise et en voie de désintégration. Steve est allé voir ailleurs et quand elle l’a su, Gretchen l’a mis dehors. Le flambeur plutôt macho se trouve en situation délicate, elle est extrêmement fâchée et profondément déçue. Ils vont voir Sandy, une conseillère conjugale.
Ce que nous lisons est le déroulé des séances, un huis-clos entre trois personnages, un roman presqu’entièrement dialogué. Rien n’est dit de ce qui existe à l’extérieur du cabinet de la thérapeute.
Le lecteur suit cette thérapie et constate que, dans ce couple, la communication et qu’ils ne se comprennent pas. La thérapeute suit un cheminement qui éclaire les dysfonctionnements du couple. Elle a l’art de faire voir ce qui se cache derrière les malentendus, les désaccords, les préjugés de Steve et Gretchen. Elle garde un fauteuil vide et jamais utilisé qui symbolise le couple présent dans ce cabinet. Des passages en italique nous permettent de connaître ses pensées et réactions.
Il y a un suspense très réel, car jusqu’à la fin, rien ne permet de deviner l’issue de cette thérapie et de leur couple.
Découvrir ou redécouvrir le fonctionnement complexe d’une thérapie intrigue toujours et captive le lecteur. Le roman de John Jay Osborn est subtil et analyse avec précision la construction, la mort d’un couple, les conditions de sa survie.
Je l’ai lu d’une traite, sans ennui.

Tous les conseils de lecture