Dans la lande immobile
17,80
par (Libraire)
4 août 2020

Bill, un chauffeur de bus est fasciné par l’archéologie. Cet été là, pendant les vacances, il décide qu’avec sa femme et sa fille, la famille participera à un stage d’archéologie expérimentale avec un professeur d’université et trois de ses étudiants. Fervent nationaliste, il compte savoir comment vivaient les Anglais à l’âge de fer dans le comté de Northumberland, dans le nord de l’Angleterre, en vivant comme eux sur un site archéologique, parmi des tourbières marécageuses qui pouvaient "vous retenir, vous aspirer, il me l’avait répété, hein, que c’était très dur de s’en extraire.une tourbière humide."
Le père a une conception machiste de la vie et ce retour à une vie primitive lui convient tout à fait, où les hommes partent dans la lande pour discuter, pêcher ou chasser pendant que les femmes restent au camp faire la cuisine et attendre leur retour. C’est un autodidacte, parler avec le professeur le passionne et le valorise.
Au contact des étudiants, et surtout de Molly, la seule fille du groupe, Silvie découvre une autre manière de vivre, plus libre, qui n’oblige pas à ce que son père sache tout. Molly voit bien que l’homme est autoritaire et violent avec sa fille et son épouse, elle cherche à en savoir plus pour l’aider à prendre sa liberté d’être. Mais Silvie a l’habitude de lui obéir et se tait. Après que les hommes ont construit un "Mur Fantôme", en fait "une clôture en treillis avec des têtes de lapin sur les piquets" et passé la nuit à jouer "une cérémonie pour la mort animale, pour ceux que nous avions tués délibérément", cédant à l’appel du lieu au retour à la vie primitive, ils ont l’idée de jouer un sacrifice humain. Le récit devient alors dramatique…
Le camp est raconté par Silvie qui se révèle être une adolescente observatrice, fine, réfléchie. Son récit fait alterner des moments de violence retenue, prête à exploser et à virer au drame et des moments d’émancipation, volés à l’inquisition paternelle, en compagnie de Molly qui lui affirme "ton père n’est pas Dieu, il ne peut pas te faire ce qui lui chante".
Un roman bref qui se déroule en un lieu unique, des différences sociales mises en évidence, un peu de survivalisme, beaucoup de sexisme, une bonne dose d’angoisse, une nature qui est un élément important... Ce beau récit est prenant.

Tous les conseils de lecture