Vostok
8,65
par (Libraire)
29 novembre 2014

Dans la chaleur de l'Afrique...

Vostok, c'est l'histoire d'une fonctionnaire de l'ONU qui débarque quelque part sur une côte d'Afrique pour inspecter Métal-IK, une société minière qui extrait des terres rares.
Jean-Huges Oppel évite les clichés sur les rapports entre capitalistes occidentaux et pays sous-développés. Même s'il décrit ce néo-colonianisme, il parle d'autres choses, de droiture, de la sagesse de ceux qu'on considère comme des primitifs qui savent lire et interpréter la nature, déceler et prévenir le danger.
Au cours d'une soirée peu avant le festival La Fureur du noir (Lamballe, Côtes-d'Armor), Oppel expliquait sa méthode d'écriture. D'abord avoir l'idée et attendre d'avoir envie d'écrire. Puis pendant une longue période de construction, rédiger des fichiers pour chaque personnage, pour chaque lieu, effectuer des recherches documentaires pour situer son roman dans un lieu inexistant et pourtant plausible. Puis une courte période de rédaction du texte.

En le lisant, comme souvent, j'ai imaginé plusieurs scénarios, une autre fin, regretté le sale destin de certains personnages. Mais Oppel l'assure : il est le maître de son texte et de ses personnages, il ne leur veut pas de bien, il les mène -et nous mène- là où il veut.
On pourra donc lire ce roman noir en ayant ceci en tête, mais aussi pour le plaisir, en savourant les références et les phrases courtes, les rebondissements, les scènes d'action grandioses, son respect pour les peuples primitifs, son indignation qui n'a rien à voir et rien à faire avec la morale.

Tous les conseils de lecture

Le , Bibliothèque André Malraux

Pour la première fois, les bibliothèques de Saint-Brieuc invitent un écrivain et son éditeur, l'occasion de mettre en lumière l'excellente maison Verdier ! Écrivain et réalisateur, Mathieu Riboulet explore les petites et les grandes histoires des hommes, dans ses oeuvres de fiction. Fasciné par le corps, il s’intéresse à ses ...

Tous les événements