Éditions Gallmeister

9,90
Conseillé par (Libraire)
2 novembre 2022

À lui seul, le début du roman donne assez bien le ton de ce qui va suivre : " Les gens ne croient qu’une fille de quatorze ans puisse partir de chez elle en plein hiver pour s’en aller venger le sang de son père, mais à l’époque ça ne semblait pas aussi étrange, même si je dois dire que l’on ne voyait pas ça tous les jours".

Christian Bourgois

15,00
Conseillé par (Libraire)
21 novembre 2022

Jacob Vaark est fermier en Virginie. Son épouse, Rebekka, " plus ou moins cédée par ses parents" est anglaise et blanche. Il est aussi négociant, ce qui l'amène à rencontrer D'Ortega, un "client/débiteur" qui a fait de mauvaises affaires en perdant une "cargaison" provenant "d'Angola, la réserve d'esclaves du Portugal". Pour régler sa dette, D'Ortega lui cède Florens, une enfant noire dont Vaark espère qu'elle remplacera les enfants que Rebekka a perdu. C'est elle qui ouvre le roman, elle seule qui parle en son nom. Il la confie à Lina, une esclave indienne ayant échappé à un massacre avant d'être confiée à des presbytériens qui l'ont ensuite abandonnée "sans même un murmure d'adieu". Dans l'entourage de Jacob Vaark, il y a aussi Sorrow, une blanche qu'il a "accepté" et donc, pas acheté, une fille quasi-folle, indomptable, qui n'a pas de souvenirs de sa vie passée. Et il y a deux hommes, des Européens qui remboursent par leur travail, le transport pour l'Amérique dont ils ont bénéficié.