Hors gel

Emmanuelle Salasc

P.O.L.

  • par (Libraire)
    21 août 2021

    Magistral !

    Quel prix sommes-nous prêts à payer pour notre sécurité ?
    Au pied d'un glacier qui menace de dévaster la vallée, deux sœurs s'affrontent…
    Grand roman sur nos peurs, la place qu'on leur donne dans nos vies et sur la tentation de l'hyper-contrôle...


  • par (Libraire)
    16 août 2021

    Hors gel est le roman d’un attachement des sœurs entre elles et de Lucie à la montagne où elle a toujours vécu. C’est surtout le roman de la peur ancestrale que le glacier se rompe et qu’une "lave torrentielle" engloutisse maisons et habitants, comme cela s’est produit cent cinquante ans plus tôt (référence à rupture du glacier de Tête Rousse, en 1892, dans le Val Montjoie, en Haute-Savoie).

    Avant le retour de Clémence, Lucie avait trouvé une stabilité de vie, visitant leur mère sénile qui a oublié qu’elle au eu deux filles. Le retour de sa jumelle réactive les angoisses de Lucie qui craint les réactions colériques, accusatrices, toxiques, impérieuses de cette sœur despotique au tempérament volcanique, une sœur "invivable" qu’elle a cherché à comprendre, dont elle a tout supporté. Elle admet enfin, sous la double pression du glacier et de Clémence, qui lui faut prendre le risque de se sauver en la laissant vivre sa vie.
    On lit ce roman dans la crainte du double danger de la rupture du glacier et d’un imprévisible acte de violence de Clémence, subissant la puissance incontrôlable de la géologie et la peur lovée dans la mémoire humaine. L’écriture d’Emmanuelle Salasc est précise, soutenue par une documentation qui rend le roman possiblement réel. Les évolutions qu’elle décrit, parfois en les critiquant, de la vie à la montagne ne sont pas irréalistes et peuvent être élargies à toute une société soumise à une écologie radicale.
    Un roman passionnant, qui bouscule.