Lettres aux jeunes poétesses

Aurélie Olivier

L'Arche

  • par (Libraire)
    23 août 2021

    La directrice de "littérature, etc.", Aurélie Olivier a demandé à vingt et une poétesses d’écrire une lettre à une jeune poétesse pour lui dire, en partant de sa propre histoire et de son écriture personnelle, ce qu’elles auraient aimé qu’on leur dise quand elles débutaient dans l’écriture. Ces lettres ne comportent ni avertissements ni conseils. Où si peu. Où pour dire qu’on écrit par nécessité, que ça occupe toute une vie, que ça met à part comme "folle" ou comme "précaire", que ça compte plus que tout parce que "il n’y a qu’écrire qui t’occupe", qu’écrire un "poème régénère le regard sur les choses".

    Ce beau et fort recueil dessine le tableau d’une poésie diversifiée et décloisonnée, ["nos textes sont des corps" dit Marina Slakova], vivante et multiforme, accrochée au monde, libre et désirante, émouvante, et même terrifiante. Une écriture du soi, du désir, de la conquête, du combat, du politique. Une écriture vigoureuse et dynamique. Une écriture de femmes qu’on ne peut limiter à une poésie qui ne serait que féministe.
    De fort belles lettres, donc, qu’on lira pour le plaisir de la rencontre de ces textes, et si on veut savoir ce qu’est écrire.