Soie

Soie

Alessandro Baricco

Gallimard

  • 11 mars 2021

    1860. Hervé Joncour tient un élevage de vers à soie, dans la petite ville de Lavilledieu. Un jour, une épidémie arrive, et tous les œufs en sont atteints. Mais loin, vers la fin du monde, il y a un endroit où les œufs sont sains. Un endroit où il sera possible de sauver Lavilledieu et le fameux élevage de vers à soie. Le Japon. Hervé Joncour s'y rend alors. Il y rencontre Hara Kei. Et une jeune fille au regard occidental. Le premier d'une longue série de voyages vers le pays du soleil levant. Et quand la guerre arrivera, et ne laissera qu'un seul vestige de son passage, tout aura changé. Sa place aura indéniablement changé. 1865. L'année de la désuétude. Ou de la renaissance...

    C'est un roman très agréable à lire, l'écriture de Alessandro Baricco est merveilleuse de par sa délicatesse et sa netteté. Les amours mystérieux, impossibles, la guerre, les périples de Hervé Joncour, les vers à soie... "Soie" est une prouesse littéraire.


  • 12 avril 2010

    J’ai tout simplement succombé à ce livre magnifique et troublant ! Le style épuré décuple chaque mot, chaque phrase et chaque description. J’ai commencé ce livre, bercée par le rythme des voyages et la vie d’Hervé Joncour. Ses voyages qui reviennent tel un refrain s’accordent merveilleusement avec cet homme qui est spectateur de sa vie. Sa femme l’attend patiemment. Mais, après son retour du Japon, elle va comprendre qu’elle a perdu son mari qui ne pense qu’à repartir.

    Sa rencontre avec cette femme au Japon dégage une sensualité qui m’a donnée la chair de poule. Aucun mot échangé entre eux, tout se joue dans les regards…et là, je dis : merveilleux, sublimissime !
    Ce livre se lit dans un sillage de poésie et d’une nostalgie qui prend au cœur… d’une vie qui se joue et dont les acteurs jouent leur rôle sans ne plus y croire.

    Toute sa force est de faire passer des émotions dans un minimum de mots. C’est beau, très beau…