Disponibilité
  • En stock seulement
Rappeler les enfants
par (Libraire)
18 mai 2019

Dans le collège public d’une banlieue parisienne, Alexis Potschke met en scène un jeune enseignant de français auprès d’élèves d’une classe de sixième jusqu’à la troisième. Il raconte son métier et fait apparaître la personnalité de plusieurs élèves qui ne sont pas toujours très passionnés par sa discipline. Au long des quatre années du collège, les petits sixièmes grandissent, s’affirment, entrent dans l’adolescence, découvrent le monde et s’y engagent par le biais de l’enseignement du français, mais aussi des échanges autour des attentats du Bataclan, du décès de Michel Tournier, de l’anniversaire de leur prof, de Daesch et de bien d’autres sujets. Alors la classe se pose, réfléchit, se questionne, débat, affirme une position. D’autres fois, c’est une lecture, l’apprentissage d’un poème. On assiste à ces moments avec une forte sensation de réalité, comme si on se trouvait dans la classe. Ils sont surprenants, émouvants et inspirent le respect envers ces élèves aussi bien qu’envers l’enseignant.
On se doute que son quotidien de ce jeune prof n’est pas toujours facile, que ce n’est pas à chaque heure que ses élèves aiment apprendre. On admire qu’il soit sensible, qu’il aime et sache regarder, observer et comprendre ses élèves qui sont aussi des enfants, qu’il soit bon pédagogue.
Il y a de belles descriptions de la vie d’une classe de collège, des enseignants et des élèves. Tout en sachant les ombres et les difficultés d’enseigner, on apprécie ce regard positif d’un prof qui trouve son bonheur à être avec ses élèves, qu’il enseigne, qu’il écoute, qu’il guide vers leur autonomie.

Tous les conseils de lecture