Disponibilité
  • En stock seulement
Une vie meilleure
par (Libraire)
23 décembre 2019

Lilian Shepherd a décidé de quitter l’Angleterre pour l’Australie. À vingt-cinq ans, la jeune femme embarque sur l’Oronte pour cinq semaines de traversée en compagnie de divers passagers tous décidés à recommencer leur vie dans un lointain pays.
Nous sommes en juillet 1939, peu avant le début de la Seconde guerre mondiale. Lily a envie de voir le monde, d’oublier un douloureux événement. La jeune femme de condition modeste n’est pas rassurée face à un avenir inconnu et imprévisible. Elle regrette d’avoir quitté ses parents et son frère, Frank.
Très vite, le roman nous plonge dans la vie quotidienne d’un paquebot, dans la banalité des croisières : les ponts séparés avec des catégories sociales bien distinctes, les rituels des repas, des nuits, les bals, l’occupation des journées, l’exotisme des escales. Lily partage sa cabine avec deux autres jeunes femmes, Audrey qui lui sympathique, Ida qui est plus distante. Elle se lie d’amitié avec un couple aisé et mondain du pont supérieur, une femme juive qui fuit la Pologne, Héléna et Edward, les bizarres frère et sœur qui partent en Australie à cause de la faible santé du garçon, l’odieux George Price.
Bien que la vie à bord soit un huis-clos coupé de l’actualité, l’imminence de la guerre est sensible. Il y a des tensions, des propos anti-juifs, des préjugés, des conflits de nationalités latents.
On ne peut faire une lecture rapide de ce roman. Le lecteur devra prendre son temps, car c’est un récit de croisière. Cinq semaines dans l’atmosphère confinée d’un paquebot à une époque où les moyens de communication ne sont pas du tout ceux du 21ème siècle.

Le lecteur doit être prévenu qu’il n’y a pas d’enquête (on ne saura pas qui est la femme arrêtée par la police dans les premières pages du livre), pas d’angoisse (Rachel Rhys est le pseudonyme de Tammy Cohen qui écrit des thrillers), qu’il aura seulement l’inquiétude curieuse de savoir comment va la vie de toute la galerie de personnages que nous dépeint l’auteure. Lily apparaît comme une jeune fille bien élevée, droite, qui connaît peu de choses de la vie, qui va l’apprendre, qui ne va pas toujours aller vers les bonnes personnes, ni avoir les bonnes réactions. C’est un roman historique inspiré d’un vrai récit de traversée en 1930, bien écrit, mais dans un style daté, un peu désuet, il plonge le lecteur dans l’ambiance de cette époque et de la croisière.
Une lecture agréable d’un roman aux nombreux angles de vue.

Tous les conseils de lecture