Les silences
EAN13
9782363391803
Éditeur
Finitude
Date de publication
Collection
FINITUDE
Langue
français
Langue d'origine
italien
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les silences

Finitude

Finitude

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782363391803
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    12.99

  • Aide EAN13 : 9782363391810
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    12.99
Publié en Suisse en 2019, Les Silences est le second roman de Luca Brunoni, un
auteur suisse de langue italienne. Admirateur de Joseph Incardona, Brunoni lui
avait envoyé Silenzi. Et c’est devant l’enthousiasme de ce dernier, prêt à en
assurer la traduction, que nous avons décidé de le publier. Après la mort
tragique de sa mère, Ida, treize ans, est placée par les services sociaux chez
un couple de paysans dans un village de montagne isolé. Dans les années 50,
la Suisse réglait ainsi le problème des orphelins, tout en proposant une
main-d’œuvre gratuite aux paysans, avec les excès qu’on imagine... Ida porte
en elle un secret, mais elle découvre rapidement que ce village en cache bien
d’autres. La disparition inexpliquée d'un jeune homme quelques mois plus tôt,
qui a abandonné sa jeune épouse et son bébé ainsi que l’atelier de son père, a
ravivé de vieilles rancunes. Alors que sa situation à la ferme empire, entre
les regards haineux la fermière et ceux, libidineux, de son mari, Ida
entrevoit une lueur d'espoir grâce à son amitié clandestine avec Noah, le
fils du maire. Cet adolescent rebelle rêve d'une vie différente, loin de la
montagne et ils décident tous deux de s’enfuir. Un matin, cependant, Ida voit
quelque chose qu’elle n’aurait jamais dû voir. Les deux jeunes gens, pris dans
la toile de leurs propres secrets et des non-dits du village, déclencheront
bien malgré eux une chaîne d’événements et de révélations qui auront des
conséquences dramatiques. Les Silences est construit comme un diptyque. Dans
la première partie, l’histoire est racontée par Ida. Dans la seconde, le point
de vue est celui des habitants du village. Ce qui reste flou ou
incompréhensible pour Ida sera éclairé pour le lecteur par la seconde partie.
L’histoire est revisitée par des points de vue fragmentés qui vont apporter
peu à peu les réponses que l’on attend. Ainsi, cette construction permet à
Luca Brunoni de démontrer combien le goût atavique du secret et la volonté de
ne surtout pas se mêler des affaires des autres, en un mot les silences,
engendrent malheurs et drames. On retrouve, dans ce roman de la montagne
suisse, des accents de Charles-Ferdinand Ramuz ou d’Oscar Peer. Mais son cadre
rural et son atmosphère anxiogène placent plutôt Les Silences dans la veine du
« country noir », ce courant de la littérature américaine qui prend ses
racines chez Faulkner et McCarthy, jusqu’à Ron Rash. Pour ce qui est de la
littérature française, on pourrait rapprocher Luca Brunoni de Franck Bouysse
et, pour la construction, de Seules les bêtes de Colin Niel. Écrivain et
scénariste suisse, Luca Brunoni est né à Lugano en 1982. Il vit actuellement à
Neuchâtel, en Suisse romande, où il a fait ses études (il est diplômé en droit
et en littérature anglo-saxonne, avec une thèse sur Henry Miller). Il est
professeur de droit (notamment américain) à l’Université. Bien que
parfaitement francophone, Luca Brunoni écrit en italien. Il est l’auteur de
deux romans – Il cielo di domani (Fontana edizioni, 2017) et Silenzi (Gabriele
Capelli Editore, 2019) – ainsi que de plusieurs scénarios de courts-métrages.
Il collabore au développement de séries TV pour la RSI (la branche italophone
de télévision suisse). Son écriture est influencée par des auteurs
privilégiant un style minimaliste et direct (Hemingway, Carver) ainsi que par
le roman noir.
S'identifier pour envoyer des commentaires.