Le Jeu de patience (Tome 1)
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Le Jeu de patience
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Jeu de patience (Tome 1)

Gallimard

Le Jeu de patience

Offres

  • AideEAN13 : 9782072369094
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

  • AideEAN13 : 9782072369100
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    12.99
"Et alors, le type ? — Il a foutu le camp, me répondit Hubert, en riant d'un
petit rire pointu. Il ajouta : Que voulais-tu qu'il fasse ?" J'étais assis
devant ma table chargée de mon habituel fatras de papiers — mais ce jour-là,
en plus du fatras : un échiquier et un journal ouvert... C'était il y a quatre
ans, le matin du 25 février 1943, soit trente et un ans jour pour jour après
certains événements dont j'aurais voulu quelque part faire le récit. Mais -
Hubert était venu me voir de très bonne heure : le cher Hubert, le poète et
l'amoureux, l'ami des songes, le prophète Hubert, toujours aussi jeune et
beau, aussi grand adolescent que jamais, bien qu'il ait hélas ! dépassé la
trentaine. Il ne dit plus rien. Debout, une main posée sur ma table, il me
regardait en souriant. "Tu dis que... l'autre avait une carriole ? lui
demandai-je. — Pas une carriole : une vieille auto, qui faisait un boucan
terrible à travers la lande. Il se modernise !" Et, de nouveau, le petit rire
pointu. "Évidemment. Drôle d'histoire ! Pas très neuve... Tu dis que dans la
carriole, enfin l'auto, il y avait un chien ? — Un grand chien noir. — Attaché
? — Oui. Mais arrivé dans la cour il a détaché le chien, qui a sauté par la
fenêtre. — Et qu'est-ce qu'il faisait pendant que le chien... — Rien. Il
restait dans la cour, debout, avec son grand manteau, son grand chapeau de
velours à larges bords. Même pas l'air de s'occuper."
S'identifier pour envoyer des commentaires.