L'Iguane
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
L'Imaginaire
Langue
français
Langue d'origine
italien
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Iguane

Gallimard

L'Imaginaire

Offres

  • AideEAN13 : 9782072879036
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    9.99

  • AideEAN13 : 9782072879050
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    9.99

Autre version disponible

"À tous les lecteurs qui désirent quelque chose d'inouï ; à tous les lecteurs
passionnés, ennuyés, rassasiés, enthousiastes, passagers, frivoles, fidèles,
s'adresse ce roman inclassable. "... Il faudrait quelque chose d'inédit,
d'extraordinaire. Toi qui voyages tant, Daddo, pourquoi ne me procurerais-tu
pas quelque chose de bien primitif, et même de l'anormal ? Tout a déjà été
découvert, mais on ne sait jamais... – Il faudrait les confessions de quelque
fou, si possible amoureux d'une iguane, répondit Daddo sur un ton badin ; et
qui sait comment cela lui était venu à l'esprit..." De cette conversation
printanière et milanaise entre deux amis, l'un éditeur, l'autre, le héros, le
jeune, riche et noble Aleardo, dit Daddo, architecte et "acheteur d'îles", le
destin se saisira pour la plus tendre, mystérieuse et cruelle des aventures.
Quand Daddo aborde avec son yacht dans l'île inconnue d'Ocaña, au large du
Portugal, il ne sait pas quelle rencontre fatale l'attend au milieu de
personnages qui semblent issus d'un autre siècle. Pris entre les pouvoirs de
l'argent et les séductions de la nature, il va vivre, le temps d'une agonie,
le plus fou des amours. Dans un style lancinant, vibrant de tragique et de
drôlerie, A. M. Ortese jongle en virtuose avec la réalité et le rêve, et nous
fait basculer d'un instant à l'autre du Paradis perdu à l'Enfer retrouvé.
C'est Kafka dans L'Île au trésor ; et le trésor de cette île est "la fille du
mal", Estrellita, céleste, diabolique servante..." Jean-Noël Schifano.
S'identifier pour envoyer des commentaires.