Des littératures combatives. L'internationale des, l'internationale des nationalismes littéraires
EAN13
9782912107619
ISBN
978-2-912107-61-9
Éditeur
Raisons d'Agir
Date de publication
Collection
Cours et travaux
Nombre de pages
224
Dimensions
23 x 15,5 x 1,3 cm
Poids
378 g
Langue
français
Code dewey
809.93358
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des littératures combatives. L'internationale des

l'internationale des nationalismes littéraires

De

Raisons d'Agir

Cours et travaux

Offres

La question du nationalisme en littérature est souvent traitée ici comme une vieillerie que la mondialisation aurait définitivement balayée. Une chose périmée et passée de mode. Anti-littéraire. Il faut presque se disculper d'en parler comme si aborder ce sujet était s'apprêter à justifier l'injustifiable. Mais curieusement, on a beau secouer ces vieux oripeaux, on n'arrive pas à s'en débarrasser. Surtout si on prétend réfléchir sur la littérature en tant qu'elle est mondiale. La nation, et la croyance qui l'accompagne, reviennent nous hanter encore et encore. Posée par de nombreux " petits " pays qui revendiquent leur droit à l'existence, à la reconnaissance, à l'égalité littéraire sous cette inévitable forme. Ce livre, qui ne pouvait qu'être collectif, est donc issu des réflexions d'une équipe de chercheurs internationaux (Brésil, Inde, Suisse, Autriche, Allemagne, France).
Afin d'internationaliser véritablement la réflexion sur le national, et ne pas s'enfermer dans une pensée nationale du nationalisme, ce volume propose deux directions de travail : d'une part la publication d'instruments théoriques et pratiques sur le nationalisme littéraire, et notamment un inédit en français de Fredric Jameson, et une étude des positions et des propositions sur ce sujet (capitales dans le monde anglo-saxon) d'Antonio Gramsci ; et d'autre part l'analyse historiques de différents nationalismes littéraires à travers de grandes figures d'écrivains : le jeune Borges (Sergio Miceli), l'apparition du roman national au Maghreb dans la foulée des indépendances, nationales, avec Driss Chraïbi (Michael Einfalt) ; la critique de la pensée nationaliste en Allemagne et en Autriche dans l'après-coup de la première guerre mondiale chez le jeune Musil (Norbert Christian Wolf), l'évocation d'une grande figure du nationalisme culturel dans l'Etat indien du Kerala : Balakrishna Pillai (Dilip Menon), sans oublier l'analyse du travail de l'écrivain chinois Lu Xun en termes de production d' " allégories nationales " (Jameson) .
Introduction : Pascale Casanova Textes de : Laurent Jeanpierre, Ursula Bähler, Norbert Christian Wolf, Gisèle Sapiro, Michael Einfalt, Sergio Miceli, Dilip Menon, Fredric Jameson
Sous la direction de Pascale Casanova, chercheur et critique littéraire, auteur de La République mondiale des lettres paru au Seuil en 1999.
S'identifier pour envoyer des commentaires.