Aurélie T.

L'immobilier
par (Libraire)
29 mars 2013

Qui n’est pas animé d’une envie de chez soi plus spacieux, de rêves de richesse en achetant et louant un bien, de joyeuses colocations ? Pour se donner la peine de réaliser ses envies on économise, on se restreint, on fait des compromis, on s’use.
L’auteure dissèque une flopée de mésaventures au fil de quatorze nouvelles acides, drôles et dérangeantes, qu’on dévore d’une seule traite.

David sur ordonnance, roman
par (Libraire)
29 mars 2013

Une psychiatre décide d’utiliser une manière peu orthodoxe pour soigner ses patients atteins de schizophrénie, de maniaco-dépressive, d’anorexie, de mythomanie, ... Elle les emmène au concert de David Bowie, dans l’espoir que le chanteur titillera leurs émotions, et permettra de créer un sujet de conversation pour souder le groupe de parole.

Un bel hommage rendu à David Bowie. L’auteure réalise avec conviction, et subtilité un lien solide entre la folie de ses patients et l’œuvre de David Bowie.

Sweet home
par (Libraire)
29 mars 2013

Comment ça va la vie après la mort d'une mère ? Elle tangue la vie, elle chancèle, elle craquelle, elle pique.
Ce livre, c'est un peu comme un exercice de deuil : écrit par trois enfants devenus grands, trois largués, trois désœuvrés, qui tentent de survivre au naufrage.
Une écriture rapide, ciselée, puissante, simple et juste.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
par (Libraire)
29 mars 2013

Un papy «explosif », entouré de compagnons tout aussi insolites, déclenche un vaste remue-ménage et se retrouve dans des situations rocambolesques.
Un roman à l'humour désopilant et rafraichissant !

Fanelli, Sara

Phaidon Jeunesse

19,95
par (Libraire)
29 mars 2013

Le destin de Mademoiselle Oignon est tout tracé : coupées en rondelles, elle finira dans la friture.
Elle est pourtant bien déterminée à s'échapper de ce destin fatal et va tout faire pour se sauver du livre.
Elle avance sur le chemin de la vie, et se pose des questions philosophique sur son identité, sur le monde qui l'entoure, elle se remet en question, réfléchit à ses actes et ses pensées, invitant le lecteur à faire de même.

Abordé avec humour et tendresse, l'art de Socrate semble accessible à chacun. 
La grande évasion de Mademoiselle Oignon est une petite pépite qu'on ne peut que aimer.
Coup de cœur à découvrir à partir de 5 ans.