Aurélie T.

Baby Leg

Le Cherche Midi

par (Libraire)
29 mars 2013

Dérangeant à souhait, ce roman est dépourvu de raison... ou bien de celle propre au cauchemar. Tout n'est que suggestions, confusions, suppositions, provoquant des interprétations multiples.
Le lecteur ne sait plus à quoi se rattacher pour ne pas sombrer dans la folie.... à part peut-être à Baby Leg, la femme du cauchemar. Mais pourriez-vous donner votre confiance à une femme et sa hache ?

Le buveur d'encre
6,20
par (Libraire)
29 mars 2013

Odilon n’aime pas lire ! Son père a beau être libraire, il se jure de ne jamais plonger le bout du nez dans un livre.

Manque de chance, c’est l’été, et il doit aider son père à la librairie, pour repérer les voleurs. Mais Odilon les laisse faire, trop heureux de voir les livres débarrasser les étagères.

Jusqu’au jour où un étrange client entre. Ce client ouvre un livre, y plante une paille, aspire et puis s’en va. Odilon décide d’aller ouvrir le livre en question... Et là, stupeur ! Il n’y a plus aucun mot encré sur les pages !

Cet étrange client serait-il un vampire de mots ? Odilon ne va pas tarder à le savoir... Et son aversion pour la lecture risque d’en prendre un coup.

Voici le 1er tome d'une série qui va ravir les jeunes lecteurs !  Une belle manière de les plonger dans le monde des livres, où des héros de la littérature classique les attendent tout au long de cette série. Humour et suspens sont au rendez-vous !

La Cité, 1, La lumière blanche
par (Libraire)
29 mars 2013

Voici un roman d’anticipation pour les férus de jeux vidéos, et même pour ceux qui le sont moins.

Pourquoi ? Parce que dans ce roman se trouve un jeu vidéo qui fait pâlir d’envie, Second Life à côté parait bien morne. Parce qu’il est question d’amitié, un peu d’amour aussi, de deuil... Et parce que ce livre tient en haleine du début à la fin, et que l’on ressent une grande frustration lorsqu’on le ferme sur ces deux mots : "à suivre". [1]

Le jeu "La Cité" a été annoncé à grand renfort d’affiches publicitaires diffusées à chaque station de métro et coin de rue, toutes plus mystérieuses les unes que les autres, et promettant un nouveau jeu vidéo révolutionnaire.

Thomas et un ami, deux ados de 15 ans, seront conquis comme un million d’autres personnes dans le monde.

Le concept est simple : il s’agit de se créer un personnage, de se connecter à cet univers virtuel, et d’y faire évoluer à sa guise son avatar. Dans la cité, on fait des rencontres, on découvre ses "pouvoirs", tout parait possible, réalisable, magique et pourtant tellement réel.
Néanmoins, peu à peu, des règles explicites ou tacites semblent se dessiner, comme celle qui impose de ne jamais parler de sa vie réelle... sinon la lumière blanche apparait et...

Une histoire bien ficelée et  prenante, une écriture facile, et des personnages attachants, tout est présent dans ce roman pour ne pas s'ennuyer. Prenez garde, vous allez avoir un mal fou pour décrocher de ce livre comme Thomas à du mal à quitter le jeu vidéo.
 A découvrir à partir de 12 ans

Trop n'est pas assez
par (Libraire)
29 mars 2013

Dans cette BD autobiographique, Ulli Lust raconte le voyage qu’elle a entreprit, en 1984, avec l’une de ses amies.

S’ennuyant ferme dans un Vienne où les punks n’ont pas le droit de cité, et désirant voir la mer, elles décident à l’aube de leur majorité, de partir vers l’Italie, sans papiers ni argent, avec pour seul bagage un sac de couchage pour deux.

Un voyage de deux mois, bien moins palpitant qu’elle ne l’avait fantasmé, durant lequel elle s’enfoncera un peu plus chaque jour dans le cauchemar.
Une bande-dessinée éprouvante, sans complaisance et une plongée brute dans le machisme le plus sordide.

Les Bulles

Le Livre de Poche

par (Libraire)
29 mars 2013

Claire Castillon nous offre, sourire en coin, des portraits sarcastiques et acides. Des nouvelles délicieusement dérangeantes comme des zooms sur l’intimité.